Arkadi Dvorkovitch : Je vais exercer tous les recours pour protéger ma réputation
Chers amis,

Suite à la campagne continue menée par M. Makropoulos, une campagne pleine de mensonges et de contradictions, nous croyons utile pour l'intérêt commun de communiquer tous les faits concernant la plainte déposée pour une proposition financière prétendument faite par la Fédération des échecs serbe afin de remplacer son délégué.

1. La plainte de M. Makropoulos est basée sur une déclaration écrite de l'ex-délégué de la Serbie, M. Urosevic. En fait, M. Urosevic n'a pas été le témoin des événements qu'il réclame, par contre, il déclare avoir appris cette information « d'après des rumeurs », sans révéler ses sources.

2. Pourtant, M. Urosevic est un témoin partisan, puisque soutenu pendant de longues années par M. Makropoulos, qui l'a régulièrement invité à travailler dans le cadre des compétitions d'échecs importantes et lui a donné des avantages informels contre sa loyauté.

3. Il faut noter un fait d'importance extrême, à savoir, la tentative de la Fédération des échecs serbe de destituer M. Urosevic du poste de délégué, déjà en 2016 (!). Cependant, la FIDE a longtemps tardé de remplacer le délégué suite à l'opposition personnelle de M. Makropoulos. Ce fait est très facile à prouver, nous rappelons, par exemple, l'adresse de la Fédération des échecs serbe au public, publié en 2017 et disponible en accès libre.

4. Outre les déclarations susmentionnées, M. Makropoulos fait référence au contrat de mécénat signé en août 2018 entre la Fédération des échecs serbe et un établissement scientifique à Belgrade étroitement lié au président de la Fédération M. Cogoljevic. Ce contrat n'a rien à voir avec M. Dvorkovitch ; par contre, il faut le considérer comme une réussite de M. Cogoljevic qui a pu convaincre un mécène local de soutenir financement la Fédération des échecs serbe.

5. Je me permets de souligner encore une fois, que la plainte de M. Makropoulos ne montre aucune preuve du soi-disant « mécénat contre remplacement de délégué ».

6. Je tiens à informer le public que je vais exercer tous les recours disponibles pour protéger ma réputation. Tout d'abord, je vais déposer une plainte à la Commission d'éthique contre les actions et les déclarations de M. Makropoulos et M. Urosevic, puisque, conformément à l'art. 2.2.11 du Code de l'Ethique de la FIDE, une infraction de l'éthique consiste à : «Toute conduite susceptible de compromettre ou de discréditer la réputation de la FIDE, ses événements, organisateurs, participants, sponsors, ou la bonne volonté qui leur est associée».

7. J'ai également donné les instructions aux juristes suisses, grecs et serbes d'examiner tous les aspects juridiques afin d'engager une procédure civile pour protection de ma réputation, ainsi qu'initier éventuellement une procédure pénale.

8. Néanmoins, je reste absolument rassuré quant à l'éventuelle décision de la Commission de l'éthique. J'ai confiance en honnêteté et professionnalisme de tous ces membres et je ne vois aucune autre décision possible que la déclaration de ma non-culpabilité.
Plus de nouvelles
Cookie Disclaimer

Fide2018.com uses cookies and similar technologies on its websites. By continuing your browsing after being presented with the cookie information you consent to such use.
Ok, don't show again
Close
ARKADY DVORKOVICH
Candidat à la présidence de la FIDE
©2018 FIDE2018.COM. ALL RIGHTS RESERVED.
All trademarks referenced herein are the properties of their respective owners.